3 sept. 2014

Dead Combo, comme un film noir

Virée au fond de nuits sans espoir peuplées d’errances solitaires, avec la fatalité pour seule compagne et le cul-de-sac comme unique horizon, A Bunch of Meninos pare son écran noir de sensualités gangsters, de griseries canailles et de violents éclats de sentimentalité fugitive. Le duo de guitaristes lisboètes Dead Combo y révèle un talent magistral pour peindre les bas-fonds de l’âme, l’arrière-cour des déchéances, tout le délicieux harassement des chutes morales.